Le sauvetage bâclé d'AIG coûte cher

G. G. avec AFP

— 

Le sauvetage de l'assureur AIG, bouclé en un temps record en septembre 2008 par la banque centrale américaine (Fed), a été mal ficelé. A tel point qu'il aura coûté plusieurs dizaines de milliards de dollars pour les contribuables américains, selon un audit officiel publié lundi.

"Dans sa précipitation à agir", la branche new-yorkaise de la Fed, à l'origine d'un prêt d'urgence de 85 milliards de dollars consenti à AIG le 16 septembre, n'a "pas défini elle même les conditions" de son aide. Elle a simplement repris "un projet à l'étude par un consortium de banques privées", conclut cet audit réalisé par l'inspecteur général Neil Barofsky.

Taux d'intérêt punitif

Le taux d'intérêt punitif associé à ce prêt a contribué à affaiblir davantage AIG, écrit Barofsky. Il a réduit le pouvoir de négociation de la Fed pour obtenir des concessions de la part d'AIG à qui le groupe devait de l'argent. En effet, écrit Barofsky, ce pouvoir de pression a diminué du fait même que "la menace d'une faillite d'AIG avait été levée par l'assistance accordée par la Fed de New York" au groupe.

Finalement, après la restructuration du prêt de la Fed à AIG dans le cadre d'une intervention concertée avec le département du Trésor américain en novembre, le coût total du sauvetage d'AIG s'est élevé à plus de 170 milliards de dollars.

Sur cette somme, écrit Barofsky, 62,1 milliards ont été "virés effectivement" par l'Etat directement à des contreparties d'AIG en vertu de la réalisation de contrats d'assurance contre le risque de défaut de paiement (CDS).

Capacités de remboursement

Finalement, le sauvetage d'AIG a eu pour résultat que "des dizaines de milliards de dollars d'argent public ont été acheminés directement et inexorablement aux contreparties d'AIG", ajoute le rapport.

Pour Barofsky, il est difficile d'évaluer le véritable coût des actions de la Réserve fédérale tant qu'on n'y verra pas plus clair sur la capacité d'AIG à rembourser tous" les fonds avancés par l'Etat. Le président de la Fed de New York au moment du sauvetage d'AIG était Timothy Geithner, l'actuel secrétaire au Trésor des Etats-Unis.