TF1 avait proposé la suppression de la publicité sur France Télévisions

E24

— 

L'idée de supprimer la publicité sur France Télévisions, c'est TF1 qui l'a eu en premier. Même si c'est Alain Minc qui a réussi à convaincre Nicolas Sarkozy du bien fondé de cette mesure. Le PDG de TF1, Nonce Paolini, a confirmé mercredi sur RTL que TF1 avait bien rédigé fin 2007 un "livre blanc" dont l'une des propositions était de supprimer la publicité sur les chaînes du service public. L'idée avait été reprise le 8 janvier 2008 par Nicolas Sarkozy. A la surprise de tous, notamment le premier intéressé, le patron de France Télévisions, Patrick de Carolis.

Nonce Paolini minimise pourtant l'influence de son intervention. "On a remis à quelques personnalités politiques un Livre Blanc de 66 pages dans lequel il y avait trois-quarts de page consacrés à cette idée". Selon lui, ce document formulait, "sous forme d'hypothèse", l'idée d'un financement public pour la télévision publique et d'un financement privé pour la télévision privée. Il estime cependant que ce "livre blanc", n'a "rien à voir avec la décision du président de la République".

Marché sinistré

Par ailleurs, il est impossible, selon lui, de "prévoir une augmentation du chiffre d'affaires de TF1", donc de ses recettes publicitaires, car "le marché publicitaire est sinistré". Interrogé sur son action auprès du Parlement, où se discute le projet de loi sur l'audiovisuel public, il a jugé "normal" de défendre les intérêts de son entreprise, relevant que le président de France Télévisions avait fait beaucoup mieux en obtenant de l'Etat 450 millions d'euros pour 2009. Si la taxe de 3% sur les recettes publicitaires des chaînes privées était maintenue, c'est, selon lui, "50 millions d'euros" qui seraient distraits des recettes de TF1. Il a souligné que TF1 aurait souhaité une taxe de 0,5% et que son lobby n'avait donc pas été "aussi efficace" qu'on le dit.