Volvo Cars attend ses 200 millions d'euros

A.-S. G. avec AFP

— 

Le constructeur automobile suédois Volvo Cars, propriété de Ford, doit toujours s'accorder avec le gouvernement suédois pour obtenir un prêt de 200 millions d'euros que la Banque européenne d'investissement (BEI) lui a accordé il y a près d'un mois, selon des responsables.

"Nous pensions que tout serait prêt déjà le 12 mars lorsque nous avons eu la décision de la direction de la banque d'investissement. Mais il s'avère que c'est plus compliqué que nous ne le pensions des deux côtés", a déclaré Anders Kärrberg, responsable des relations institutionnelles de Volvo Cars à la radio publique suédoise. "Le prêt est important pour nous, pour notre trésorerie", a-t-il dit.

Ni Volvo Cars, ni le gouvernement n'ont souhaité dire sur quoi portait le désaccord.

Le 12 mars, la BEI avait accordé 3 milliards de prêts à divers constructeurs automobiles européens, dont 200 millions à Volvo Cars. Mais les garanties de l'Etat restaient un préalable à l'obtention du prêt.