Magna perd un contrat avec Porsche

E.M. avec AFP

— 

La vengeance est un plat qui se mange froid chez Volkswagen. L'équipementier automobile canadien Magna a perdu un contrat passé avec le constructeur allemand Porsche, rapporte le quotidien autrichien Wirtschaftsblatt mardi. Le journal soupçonne un acte de vengeance du groupe Volkswagen, farouchement opposé à ce que Magna, également un de ses fournisseurs, devienne un concurrent en reprenant Opel.

Magna, dont la tentative de reprise d'Opel, du groupe américain General Motors, vient d'échouer, devait assembler à Graz (sud de l'Autriche) à partir de 2012 les deux modèles Boxster et Cayman du constructeur de voitures de luxe.

La commande représentait 130.000 véhicules entre 2012 et 2018, précise Wirtschaftsblatt qui a interrogé plusieurs sources au sein de l'équipementier, dont le siège européen est en Autriche.

Magna Europe n'était pas joignable mardi matin. Le groupe avait indiqué à Wirtschaftsblatt être seulement "en discussion avec Volkswagen", qui a pris le contrôle de Porsche depuis la commande. La production pourrait être réattribuée à une nouvelle filiale allemande de Volkswagen, précise le quotidien économique.