Intesa Sanpaolo divise par deux son bénéfice

AFP.

— 

La banque italienne Intesa Sanpaolo, dont le bénéfice a été divisé par plus de deux au troisième trimestre, a annoncé mardi 11 novembre qu'elle ne paierait pas son dividende 2008 en numéraire, afin de renforcer ses fonds propres, ce qui entraînait l'écroulement de son titre en Bourse.

La banque devait initialement distribuer 3,7 milliards d'euros à ses actionnaires.

"Cela laisse la porte ouverte à la distribution du dividende en actions" mais "il est possible" qu'il ne soit rien payé du tout, a précisé à l'AFP un porte-parole.

Cette annonce était très mal reçue par les investisseurs et après avoir été suspendu à la baisse, le titre Intesa Sanpaolo perdait 13,55% à 2,61 euros vers 14h35 à la reprise de sa cotation.

Sur le troisième trimestre, le bénéfice net de la banque a été divisé par plus de deux à 673 millions d'euros contre 1,46 milliard d'euros sur la même période de 2007.

Cette chute est due à l'effondrement des bénéfices de l'activité de trading à cause de la crise financière (41 millions d'euros contre 321 millions un an plus tôt) et à une comparaison défavorable, le troisième trimestre 2007 ayant bénéficié de plus-values de cession.

Le produit net bancaire a reculé de 3,9% à 4,633 milliards d'euros sur la période.

"Concernant le profil de risque, le niveau de patrimonialisation indiqué pour 2009 dans le plan d'entreprise (Core Tier 1 de 6%) serait adéquat mais la gravité de la crise financière internationale a amené le marché à demander des niveaux de patrimonialisation plus élevés", explique Intesa Sanpaolo.

"Afin d'éviter que le groupe ne soit perçu comme insuffisamment capitalisé, il a été décidé de renforcer les coefficients patrimoniaux. Dans cette optique, le conseil de gestion va proposer de ne pas procéder à la distribution du dividende en numéraire au titre de l'exercice 2008", poursuit la banque.

Mauvais présage pour les actionnaires, "le point" sur le dividende 2009 "sera fait quand sera perçue l'évolution économique et patrimoniale du prochain exercice".

Si l'on prend en compte le non-paiement du dividende en numéraire, le ratio de solvabilité Core Tier 1 de la banque est de 6,2% au 30 septembre contre 5,9% fin 2007.

Afin de renforcer ses fonds propres, le groupe n'exclut pas de faire appel au plan de soutien des banques que le gouvernement devrait annoncer prochainement ou de céder sa part dans la banque centrale italienne.

"D'autres bénéfices pourraient venir du renforcement patrimonial -non dilutif pour les actionnaires- de la part du gouvernement et d'une éventuelle valorisation de la part de 42,26% détenue dans la Banque d'Italie", souligne Intesa Sanpaolo.

Intesa va également céder des actifs "non stratégiques" pour une valeur globale de 8 milliards d'euros.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net s'est élevé à 3,8 milliards d'euros contre 6,7 milliards un an plus tôt et le produit net bancaire à 14,273 milliards, en baisse de 3,2%.