Il faut "nettoyer" les banques

G. G. avec AFP

— 

"Il est temps de nettoyer les banques". Quelques jours après que les ministres européens des finances ont annoncé que les grandes banques sont suffisamment capitalisées, le FMI a rappelé qu'il fallait encore "s'attaquer aux risques pour les bilans".

"Il nous faut une approche plus déterminée (…) et (…) prendre les mesures de recapitalisation ou restructurer les institutions viables ou dissoudre les autres", a affirmé le directeur du département Europe du FMI, Marek Belka, lors d'une conférence de presse à Istanbul.

"Très utiles" selon Marek Belka, les tests de résistance menés sur 22 grands groupes bancaires européens "saisissent quelques-unes de nos inquiétudes (...) que nous exprimons parfois sur les mesures politiques dans le secteur bancaire européen".

"J'espère que le seul fait que les tests aient été menés et certains résultats publiés aidera à reconstituer la confiance dans les banques européennes. Mais ce qu'il faut c'est une suite à cela et je souligne que c'est le travail des autorités nationales", a-t-il déclaré.