12 milliards pour apurer les banques américaines

G. G. avec AFP

— 

L'épuration des bilans des banques américaines continue. Plus de 12 milliards de dollars ont été réunis pour financer le programme de rachat des actifs invendables accumulés par les établissements piloté par le Trésor américain.

Le Trésor devrait annoncer lundi que trois nouveaux fonds d'investissement ont été sélectionnés pour participer aux partenariats public-privé mis sur pied avec le ministère. Ce programme vise à racheter des titres adossés à des créances hypothécaires et encombrant le bilan des banques, a indiqué un responsable du Trésor.

Selon lui, les trois fonds retenus sont BlackRock, Wellington Management, et une réunion de fonds regroupant Greenfield Partners et Rialto Capital Management autour d'AllianceBernstein.

Le Trésor avait annoncé mercredi avoir sélectionné les deux premiers fonds participant à son Programme d'investissement public-privé (PPIP). Avec les trois nouveaux fonds retenus, la force de frappe réunie pour délester les banques de leurs mauvais placements est multipliée par plus de 2,7 pour atteindre 12,27 milliards de dollars sur les 40 milliards que le ministère souhaite pouvoir réunir.

Sur cette somme, 30 milliards seraient apportés par le Trésor, pour un tiers sous forme de capital. Les deux tiers restants prendront la forme de prêts aux entreprises privées et apporteraient les 10 milliards de dollars restant.

Le Trésor prévoit d'avoir bouclé à la fin du mois d'octobre l'essentiel de la phase de financement du PPIP. Les premières opérations de rachat d'actifs aux banques pourraient avoir lieu dans les jours à venir.