Le maître-chanteur de l'héritière BMW condamné à 6 ans de prison

J. B. avec AFP

— 

Helg Sgarbi, 44 ans, a été condamné à 6 ans de prison pour avoir fait chanter des femmes fortunées. Son procès s'est tenu lundi 9 mars à Munich (sud). Parmi ces victimes, on retrouve la plus grosse fortune d'Allemagne, l'héritière BMW. L'acte d'accusation lui reprochait des "escroqueries, tentatives d'escroquerie et chantage" sur quatre riches femmes. "Je voudrais présenter publiquement mes excuses aux victimes", a-t-il déclaré au tribunal sans pour autant dire où se trouvaient les millions d'euros soutirés ni les éléments qu'il utilisaient pour faire chanter ses victimes.

Helg Sgarbi a notamment tenté de soutirer plus de 340 millions d'euros à Susanne Klatten, la femme la plus riche d'Allemagne, en menaçant de publier des photos de leurs ébats. Il en a obtenu sept millions. Susanne Klatten n'était pas présente au premier jour du procès, qui doit durer plus d'une semaine et devrait notamment permettre de savoir ce que sont devenues les images tournées par l'accusée et l'argent qu'il a obtenu. Les trois autres victimes ont gardé l'anonymat.

Helg Sgarbi "empruntait" sous de faux prétextes de l'argent à ses richissimes conquêtes féminines, toutes rencontrées dans des hôtels ou des établissements de soin de grand luxe. Après avoir rompu avec elles, il les faisait chanter en menaçant de publier des images de leurs relations intimes prises en cachette. Sgarbi a fait parvenir à Susanne Klatten des photos, puis des vidéos des soirées que le couple a passées dans une chambre d'un hôtel de Munich, lui demandant 49 millions d'euros, sans quoi son mari, puis la presse, auraient reçu ces images. De ses trois autres victimes, des femmes riches, plus âgées que lui, Helg Sgarbi a obtenu 2,4 millions d'euros, par les mêmes moyens, selon l'accusation.