Taxe pro: le Medef ne veut pas qu'on touche à la réforme

E.M. avec AFP

— 

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a jugé mercredi à Metz que

les aménagements
de la réforme de la taxe professionnelle adoptés mardi en commission des Finances de l'Assemblée nationale constituaient "une catastrophe" pour les entreprises.

"Si cet amendement était définitivement adopté, il serait une catastrophe pour l'ensemble du tissu des PME-PMI (...) alors que le président de la République a eu le courage d'engager une réforme devant assurer leur compétitivité", a déclaré Mme Parisot à des journalistes.

Aux termes d'un amendement UMP adopté avant l'examen du budget 2010, les entreprises devront acquitter la nouvelle "cotisation complémentaire" (CC) sur la valeur ajoutée à partir de 152.000 euros de chiffre d'affaires et non plus 500.000 euros, comme prévu dans la version initiale du gouvernement. Cet amendement, s'il était définitivement adopté en séance publique, pourrait rapporter un milliard d'euros, selon le député UMP Marc Laffineur.