Les députés votent le projet de loi de finances pour 2010

E.M. avec AFP

— 

L'ensemble du projet de loi de finances pour 2010, qui prévoit un déficit de 116,034 milliards d'euros et la réforme de la taxe professionnelle, a été adopté mardi en première lecture à l'Assemblée nationale par 336 voix contre 227.

Malgré les dissenssions de ces dernières semaines au sein de la majorité, l'UMP a voté pour, en saluant par la voix de Jérôme Chartier un "budget de sortie de crise, un budget de poursuite de réformes". Partenaire de l'UMP dans la majorité, le Nouveau centre (NC) a voté pour mais avec des réserves.

L'opposition s'est en revanche prononcée contre le texte en critiquant "l'injustice fiscale, la gabegie financière et la honte" à propos des indemnités journalières sur les accidents du travail.

Le projet de loi de finances 2010 prévoit notamment la réforme de la taxe professionnelle, principale source de financement des collectivités locales, ce qui inquiète fortement les élus locaux.

Le Premier ministre François Fillon a d'ailleurs été copieusement sifflé mardi dès son arrivée au Congrès des maires de France, à Paris, les élus entendant ainsi manifester leur opposition à la réforme de la TP.

"Vous n'avez pas le droit de mentir. Vous prenez les élus locaux pour des imbéciles !", a aussi lancé le député PS Jean-Pierre Balligand à l'Assemblée, lors de la séance de questions au gouvernement. "Je ne peux pas vous laisser dire que nous avons menti", a répondu la ministre de l'Economie Christine Lagarde, en parlant de concertation sur le "transfert de fiscalité" ou la "compensation".