La bataille d'Angleterre des iPhones

Guillaume Guichard avec agences

— 

Une nouvelle bataille d'Angleterre se dessine, celle des iPhones. Jusqu'à présent distribué exclusivement par le premier opérateur de Grande-Bretagne, O2, le smartphone d'Apple sera bientôt vendu par Orange UK et Vodafone, ont annoncé lundi les deux opérateurs.

Orange, troisième opérateur mobile en parts de marché au Royaume-Uni, avec environ 22%, derrière O2 (filiale du groupe espagnol Telefonica) et Vodafone, a indiqué dans un communiqué qu'il "vendra l'iPhone dans tous ses canaux de distribution directs (...) et chez ses partenaires privilégiés" avant la fin de l'année, à une date restant à fixer.

Vodafone a annoncé quant à lui qu'il distribuera le smartphone à partir de début 2010. Une revanche pour l'opérateur, qui avait été distancé par O2 lorsque celui-ci avait décroché l'exclusivité pour la distribution du smartphone d'Apple.

Le groupe n'a pas encore communiqué les tarifs et les abonnements. Orange rappelle qu'il distribue actuellement l'iPhone "dans 28 pays et territoires". L'opérateur dispose notamment depuis fin 2007 d'une exclusivité pour la France, mais celle-ci a été réduite à la portion congrue (trois mois pour chaque nouveau modèle) par les autorités de la concurrence.

O2 était depuis novembre 2007 l'opérateur exclusif de l'iPhone au Royaume-Uni. Selon des informations de presse qui n'ont jamais été confirmées ni démenties par les intéressés, O2 s'était engagé à reverser à Apple une énorme part (40% selon certains médias) des revenus générés par le téléphone à écran tactile. C'est cher payé, mais l'iPhone est vu comme l'arme idéale pour attirer de nouveaux clients. Une façon de conforter sa position de numéro un en Grande-Bretagne.