SFR se plaint de France Télécom

— 

La marché des télécoms est une jungle si l'on en croit les pratiques régulièrement dénoncées. Dans le haut débit cette fois, SFR accuse France Télécom d'empêcher toute concurrence dans les zones rurales. Il faut dire que dans les zones urbaines, c'est

SFR et Bouygues qui sont soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles par l'Autorité de la concurrence
.

Et l'arrivée prochaine d'un 4e opérateur mobile ne fait qu'accroître les tensions. L'Arcep annoncera vendredi 18 décembre prochain si elle attribue à

Free la 4e licence mobile
, ce qui est vraisemblable. En attendant fin 2011, date de lancement des offres de ce 4e opérateur, chacun espère renforcer ses positions sur les différents marchés du secteur à commencer par l'Internet puisque dans le cadre des offres triple-play (Internet, télévision, téléphone fixe) ou quadruple play (avec le mobile), tout est couplé.

Le tout dans un contexte de

baisse des ventes de mobiles
.

Rivaux

SFR a donc saisi l'Autorité de la concurrence estimant ne pas avoir les moyens de rivaliser avec France Télécom en matière de couverture des zones rurales en Internet haut débit, comme l'affirme le quotidien Les Echos.

"La plainte a été déposée et s'inscrit dans notre combat contre France Télécom pour l'aménagement des zones moins denses", a déclaré à l'AFP un porte-parole de SFR.

Selon Les Echos, SFR conteste notamment les modalités de mise en place de nouveaux centraux téléphoniques dans les campagnes -là où arrive la ligne téléphonique des abonnés-, des équipements construits par France Télécom avec l'aide financière des collectivités locales quand les administrés ne peuvent pas avoir accès à l'internet à haut débit.

Tentative d'éviction?

SFR fait valoir que c'est à cause de l'attitude de l'opérateur historique qu'il perd des parts de marchés auprès des collectivités locales. Selon l'opérateur SFR, France Télécom empêche les concurrents d'accèder à toutes les informations dont ils ont besoin et aurait défini l'offre de gros de façon à les évincer du marché.

Cette plainte de SFR intervient au moment où le gouvernement s'apprêterait à annoncer le déblocage de fonds publics pour réduire la fracture numérique.