Ben Bernanke, élu personnalité de l'année

— 

Le patron de la banque centrale américaine Ben Bernanke a été sacré mercredi "personnalité de l'année" 2009 par le magazine Time, pour la manière dont il a géré la pire crise financière depuis la Grande dépression des années 1930.

"La récession a été le sujet de l'année", a souligné le rédacteur en chef de Time, Richard Stengel, dans un communiqué, estimant que "sans Ben Bernanke (...), les choses auraient été bien pires".

"Nous avons rarement eu l'occasion de constater la validité du cliché selon lequel ceux qui n'ont rien appris de l'histoire sont condamnés à la répéter", a ajouté M. Stengel. "Bernanke a non seulement tiré un enseignement de l'histoire, mais il l'a écrite lui-même et ne voulait surtout pas la répéter".

"Travail extraordinaire"

Homme discret projeté sur le devant de la scène par la crise, le président de la banque centrale américaine est en effet un universitaire réputé et spécialiste reconnu de la crise des années 1930.

Le président américain Barack Obama avait loué en juin le "travail extraordinaire" de cet homme qui a engagé son institution dans une intervention sans précédent pour soutenir l'économie, convaincu que la crise de 1929 avait été amplifiée par les erreurs de la banque centrale.

M. Bernanke s'est détaché de la sélection des finalistes de Time, dont faisaient partie Barack Obama, couronné "homme de l'année" l'an dernier, ainsi que la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi ou encore le PDG d'Apple Steve Jobs.

Reconduction

Parmi les finalistes se trouvaient également le général américain Stanley McChrystal, qui commande les forces internationales en Afghanistan, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt, ou encore une entité générique baptisée "le travailleur chinois".

La commission Bancaire du Sénat américain doit se prononcer jeudi sur la reconduction de Ben Bernanke, qui a fêté ses 56 ans dimanche, à la tête de la banque centrale. M. Bernanke vient également d'être consacré par la revue Foreign Policy comme le penseur le plus influent de l'année 2009 dans le monde, pour avoir "empêché une nouvelle Grande dépression".