Areva a reçu 3 offres fermes pour T&D

— 

C'est l'heure du choix. Trois repreneurs ont déposé une offre ferme pour la filiale Transmission et Distribution d'Areva, sa principale source de cash à l'heure actuelle.

Le japonais Toshiba, le tandem français Alstom-Schneider Electric et l'américain General Electric ont déposé une offre ferme lundi soir, selon un communiqué diffusé par le groupe.

Selon La Tribune, Toshiba propose désormais près de cinq milliards d'euros pour racheter Areva T&D, et GE plus de quatre milliards. L'offre Alstom/Schneider Electric se situerait autour de 3,5 milliards d'euros. Le choix du repreneur devrait être annoncé le 16 ou le 23 novembre, selon les syndicats du groupe nucléaire.

Contre une cession

Les représentants des salariés d'Areva ont récemment affirmé leur ferme opposition à toute idée de cession de la filiale, affirmant que le groupe nucléaire a trouvé sur les marchés l'essentiel du financement de son plan de développement.

Une source citée par l'agence Reuters indique que les offres remises ont été "sensiblement" améliorées.

Détenu à 95% par l'Etat français, le groupe avait annoncé avant l'été son intention de vendre T&D dans le cadre de son plan de financement, ses besoins étant estimés autour de 10 milliards d'euros d'ici à 2011.

Ce plan prévoit également la vente de participations ainsi que l'entrée de partenaires au capital du groupe nucléaire, à hauteur de 15%, par le biais d'une augmentation de capital. Anne Lauvergeon, la patronne du groupe, a récemment indiqué que si aucun projet de reprise n'était satisfaisant sur le plan industriel et social, le groupe pourrait relever le montant de son augmentation de capital.

Areva a fait savoir qu'il serait particulièrement attentif aux aspects industriel et social des offres. Areva T&D emploie près de 31.000 personnes, dont 5.500 en France.