Circuit City sous protection du chapitre 11

E24 avec AFP

— 

Le distributeur américain de produits d'électronique grand public Circuit City a annoncé, lundi 10 novembre, qu'il avait demandé la protection de la loi américaine sur les faillites, afin de mener à bien une restructuration de ses activités. "Circuit City a déposé une demande volontaire de réorganisation dans le cadre du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites" auprès du tribunal de commerce de Virginie, indique le groupe dans un communiqué.

Crédits

"Le groupe prévoit de continuer ses opérations sans interruption, tandis que sa direction va se concentrer sur le développement et la mise en place d'un plan de restructuration complet", ajoute-t-il. Le détaillant d'électronique précise avoir obtenu une ligne de crédit renouvelable de 1,1 milliard de dollars, en remplacement d'une autre facilité de 1,3 milliard de dollars adossés à des actifs. "Cette ligne de crédit fournit des liquidités supplémentaires immédiates au moment où la société travaille pour réorganiser son activité, et lui permettra de payer ses fournisseurs et d'autres partenaires commerciaux en échange de biens et services reçus après le dépôt de bilan", a expliqué Circuit City.

Garantie

Le groupe a souligné que son dépôt de bilan permettait de garantir à ses fournisseurs qu'ils seront payés et que ses magasins seront correctement stockés pour la période cruciale des fêtes de fin d'année. Le groupe pense être en mesure d'assurer "le paiement des loyers et salaires" et de respecter les engagements envers ses clients, comme les échanges de produits vendus et les chèques-cadeaux.

Efficacité

Mercredi, Circuit City avait déjà annoncé que, face à l'effondrement de ses ventes, il allait fermer un magasin sur cinq, soit 155 points de ventes. Ce plan de restructuration, incluant également la suppression d'un emploi sur cinq (soit environ 9.000 sur 45.000), sera mis en oeuvre. "Il y a un besoin critique de créer une chaîne plus efficace avec une structure de coût simplifié", a affirmé le groupe. Circuit City a expliqué que ses difficultés s'étaient considérablement accrues après qu'il eut fait état du niveau de ses liquidités, suscitant la méfiance des fournisseurs. Il a affirmé sa détermination à "émerger comme une entreprise plus solide avec un réseau de distribution national amélioré pour ses fournisseurs et une offre plus convaincante pour ses clients" après ce dépôt de bilan.