Contre une taxe sur les recettes publicitaires sur le net

— 

L'association des services Internet communautaires (Asic) a estimé mercredi qu'une éventuelle taxe sur les recettes publicitaires sur le net transformerait la France en "enfer fiscal", au lendemain d'une proposition en ce sens des auteurs dramatiques.

La Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), qui représente 47.000 auteurs de l'audiovisuel et du spectacle vivant, a suggéré mardi de faire contribuer les moteurs de recherche sur internet (Orange, MSN, Yahoo, Google...) à un fonds soutien à la création.

"Taxer la publicité en ligne, quel que soit son périmètre, c'est faire de la France un enfer fiscal pour l'économie numérique. Cela relève d'une vision tournée définitivement vers le passé", a commenté Pierre Kosciusko-Morizet, co-président de l'Asic, cité dans le communiqué.

"Il convient de rappeler que toute taxation de ce type d'activité rendrait le territoire français hostile aux investissements des acteurs internationaux du numérique et pénaliserait lourdement le développement des acteurs français", insiste l'Asic.