Numéricable se bat contre les désabonnements

G. G. avec AFP

— 

"Très prudent". Le câblo-opérateur Numericable table en 2009 sur une "conquête d'abonnés moins forte que l'an dernier", vu le contexte économique actuel. Il s'est aussi fixé pour objectif la réduction d'un tiers du taux de résiliation, qu'il juge trop élevé, ce qui n'a pas empêché son chiffre d'affaires d'augmenter de 7% en 2008, à 1,3 milliard d'euros.

"Le monde a quand même changé, donc on est très prudent et on n'est certainement pas enthousiaste sur les perspectives de croissance", a déclaré le nouveau PDG de Numericable, Pierre Danon, lors de la conférence de presse semestrielle du groupe. "Le marché entreprises (Completel) ne donne pas pour l'instant de signes d'affaiblissement", a-t-il précisé. En revanche, l'opérateur a observé "un tassement" du côté des consommateurs et s'attend par conséquent à "une conquête moins forte" que l'an passé.

En termes d'abonnés, Numericable revendique 3,5 millions d'abonnés à la télévision, un chiffre stable par rapport à septembre 2008, 1 million à internet (contre 930.000 auparavant) et 740.000 à la téléphonie (650.000). Au total, le câblo-opérateur a investi 365 millions d'euros en 2008, principalement pour déployer la fibre optique, technologie qui permet d'accéder au très haut débit, soit plus que les 270 millions prévus initialement.

Mais le point faible du groupe serait le nombre de désabonnements. "Notre stratégie est de réduire le désabonnement d'un tiers" d'ici fin 2009, a indiqué le dirigeant. Mais il n'a pas voulu donner plus de précisions.

Numericable, ex-Noos, revient de loin. Confronté en 2007 à la fronde de ses clients, le cableur-opérateur a depuis profondément remanié son image. Il a changé de marque et en relookant ses boutiques et en a ouvert de nouvelles (de 80 aujourd'hui, il doit passer à 142 fin 2009). Il a également lancé un "programme d'amélioration du service client". "Plus de vingt millions d'euros" y seront consacrés cette année, soit autant que l'an dernier, a indiqué le secrétaire général Jérôme Yomtov.