Adidas et Puma font la paix

R.S. avec agences

— 

Les deux sociétés de sportswear Adidas et Puma ont mis fin à une brouille vieille de 61 ans lors d'un match de football en faveur de la Journée internationale de la paix.

La compétition a eu lieu à Herzogenaurach, en Allemagne, où les entreprises, fondées par deux frères ennemis, Rudolf et Adolf Dassler, ont leur siège. Le PDG d’Adidas, Herbert Hainer, jouait attaquant tandis que son homologue chez Puma, Jochen Zeitz, gardait les buts. Le reste des équipes était formé d'employés de chacun des groupes.

Personne ne dira qui d’Adidas ou de Puma a remporté le match. Il ne faudrait froisser personne! Surtout quand on sait que cette rencontre, présentée comme "historique" par les deux sociétés, met fin à une vieille querelle dont on ne connaît d'ailleurs pas l'origine.

Pour la petite histoire, Rudolf et Adolf Dassler travaillaient ensemble dans leur fabrique de chaussures de sport, avant de se fâcher à la fin des années 1940. En 1948, l'entreprise fut divisée en deux. Adolf, dit "Adi", baptisa sa firme Adidas tandis que Rudolf nomma la sienne Ruda, nom qu'il changera par la suite en Puma.

Aujourd'hui, les deux groupes sont devenues parmi les plus grands noms de l'équipement sportif. Mais avec 10,8 milliards de chiffre d'affaires en 2008, Adidas est de loin le plus gros. Puma a cependant récemment réalisé un joli coup en étant le sponsor du célèbre sprinter jamaïcain Usain Bolt.