La consommation des ménages se stabilise

E.M. avec AFP

— 

Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont très légèrement reculé en novembre par rapport au mois d'octobre (-0,1%), mettant fin à deux mois d'augmentation continue, selon des chiffres publiés mercredi par l'Insee.

En octobre, la consommation, principal moteur de la croissance en France, avait progressé de 1% (chiffre révisé à la baisse de 0,1 point), et en septembre, de 2,6%.

Le mois dernier, seules les dépenses en biens durables ont encore affiché une hausse de 2% après 1% en octobre. Les achats d'automobiles ont encore fortement augmenté en novembre (+4,2%). "Les ménages profiteraient des derniers mois de prime à la casse avant sa baisse programmée au premier janvier prochain", d'après l'Institut.

Les dépenses en équipement du logement ralentissent (+0,2%) après avoir été très soutenues en octobre (+2,1 %). S’ils maintiennent leurs achats d'électroménager et d'électronique, les ménages ont en revanche réduit leurs dépenses en mobilier.

Les achats de textile-cuir ont particulièrement baissé le mois dernier. Une chute brutale de 1,8% alors qu'ils avaient affiché des bonds supérieurs à 2% les deux mois précédents.

Les autres produits manufacturés (pharmacie, édition, bricolage, parfumerie, etc..) sont également en recul (-1%), en raison surtout de la baisse des achats en quincaillerie-bricolage et en horlogerie-bijouterie, précise l'Insee.

Pour l'ensemble de l'année, l'Institut a prévu une hausse limitée de la consommation de 0,7%, après 0,9% l'an dernier, en plein début de crise économique. Jusqu'en 2007, la consommation des ménages français progressait d'environ 2 à 2,5% par an en moyenne.