Changement de statut de La Poste: la grogne continue

E.M. avec AFP

— 

Le Sénat commencera ce lundi l'examen en séance publique du projet de loi transformant La Poste en société par actions à capitaux publics. Le Comité contre la privatisation de la société, qui regroupe une soixantaine d'organisations syndicales, politiques et associatives, a invité les sénateurs et des personnalités du spectacle à un pique-nique et un "happy-hour" devant la chambre.

Pour le gouvernement, le texte vise à "moderniser" et "adapter" La Poste à l'ouverture de la concurrence. Pour les syndicats et la gauche, il ne s'agit que d'un premier pas vers une future privatisation.

Le Comité, à l'origine de la "votation citoyenne" sur la Poste, qui a mobilisé 2,3 millions de personnes début octobre, selon lui, réclame le retrait pure et simple du projet et un référendum.

"On sera nuit et jour dans les tribunes pour faire une lecture critique de chaque amendement", a averti son représentant, Nicolas Galepides.