La mesure "zéro charges" a permis la création de 70.000 emplois

A.-S. G. avec AFP

— 

La mesure d'exonération réservée aux entreprises de moins de dix salariés qui embauchent pendant la crise a permis de créer 60 à 70.000 emplois depuis décembre, a déclaré à Paris le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez.

Baptisée "zéro charges", la mesure, qui selon Laurent Wauquiez ne sera pas pérennisée après la crise, consiste en une exonération totale de cotisations patronales au niveau du Smic. Le coût pour l'Etat est estimé à 700 millions d'euros, pris sur le plan de relance.

"On est plutôt plus rapide que prévu et l'on doit être à 250 millions d'euros engagés", a précisé Laurent Wauquiez lors d"un déplacement dans un salon de coiffure parisien, en affirmant que c'était "de tous les outils de la politique de l'emploi, le plus performant".

Environ 4.600 embauches sont déclarées chaque jour par des artisans ou commerçants qui veulent bénéficier de l'exonération, soit 200.000 depuis son entrée en vigueur le 4 décembre.

"Dans un cas sur trois, l'embauche n'aurait pas eu lieu sans cet accompagnement. Dans deux cas sur trois, cela permet de conforter la trésorerie de l'entreprise pendant la crise", a exposé Laurent Wauquiez.