Windows 7, un lancement plombé par Vista?

Guillaume Guichard

— 

Problème de surchauffe. A la veille de son ouverture, tout n'était pas prêt, mercredi 21 octobre, au Windows Café, l'espace de démonstration parisien du nouveau système d'exploitation Microsoft, Windows 7, qui sera lancé jeudi.

Si le showroom connaît encore des problèmes de climatisation, Microsoft assure que Windows 7, lui, est fin prêt. Il devrait s'écouler à 300.000 exemplaires en France en version mise à jour, a annoncé le groupe mercredi.

La preuve que Windows 7 est prêt à être lancé sur le marché: "tout s'est très bien passé durant la phase de test", s'est réjoui Olivier Marcheteau, directeur général des activités grand public Microsoft France, lors d'une conférence de presse. La plupart des critiques lui donne raison: le système d'exploitation est au point.

Heureusement, car Microsoft compte sur Windows 7 pour refaire partir ses ventes plombées par Vista. Le prédécesseur de Windows 7 ne s'est jamais complètement remis de son très mauvais lancement, dû à de nombreux dysfonctionnements engendrés par un lancement trop hâtif. En 2008, les ventes des systèmes d'exploitation Windows ont reculé de 13% à 14,7 milliards de dollars, représentant tout de même 25% du chiffre d'affaires du groupe de 58 milliards de dollars.

70.000 précommandes

Microsoft le promet, Vista, c'est maintenant du passé. Le programme de précommandes de Windows 7 s'est d'ailleurs très bien déroulé, selon le groupe: plus de 70.000 précommandes ont été réalisées en France sur un stock prévu de 76.000.

Afin d'assurer le coup, le géant de Seattle accompagnera la sortie de son nouveau système d'exploitation "de la plus grande campagne de publicité jamais réalisée en France par Microsoft", a affirmé Olivier Marcheteau. Une campagne comprend "six spots, 50.000 panneaux publicitaires dans 34 villes" ainsi que 5.000 "launch parties", ces soirées de lancement organisées bénévolement et à domicile par des amoureux de Windows.

Le handicap Vista

Malgré tous ces efforts, les ventes de Windows 7 pourraient malgré tout être handicapées par l'échec de Vista. De nombreux utilisateurs sont en effet toujours équipés du système d'exploitation antérieur Windows XP parce qu'ils n'ont pas voulu se procurer Vista à cause des critiques négatives, par exemple. Encore aujourd'hui, des PC neufs sont vendus avec Windows XP.

Résultat, une partie importante du parc informatique a une génération de retard. Or, de l'aveu même de Microsoft, passer directement de Windows XP à Windows 7, en sautant l'étape Vista, "c'est plutôt pour les technophiles", selon les termes d'Olivier Marcheteau. De quoi rebuter certains clients lambda lors de l'achat de Windows 7.