Parité dans les CA: Parisot opposée à la loi

TV

— 

Laurence Parisot, présidente du Medef, souhaite voir plus de femmes siéger dans les conseils d'administration. Selon un rapport réalisé par l'IFA, l'institut Français des Administrateurs et l'ORSE, l'observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises, la France se situe un peu en-dessous de la moyenne européenne (11%), avec 9% de femmes dans les CA de ses grandes entreprises cotées.

La représentante du patronat s'est prononcée mercredi pour l'objectif de 40% de femmes à la tête des grandes entreprises d'ici six ans mais elle rejette l'idée d'une loi pour contraindre les conseils d'administration. Elle estimes qu'une campagne de communication valait mieux qu'une loi pour réduire l'inégalité hommes-femmes. "C'est bien ce que nous montre les faits puisqu'on en est à la 8ème loi sur le sujet", a t-elle expliqué sur RMC, mercredi 28 octobre.

Campagnes de publicité

"Il serait formidable que nous engagions de vastes campagnes de publicité, de communication et qui seraient signées collectivement par l'Etat, le patronat (le Medef), et les syndicats", a-t-elle avancé. Elle a estimé que "les entreprises avaient fait des progrès, mais insuffisants", rappelant qu'elle défendait depuis son arrivée à la tête du patronat en 2005, "une augmentation significative" du nombre de femmes dans les conseil des grandes entreprises du CAC 40.

Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a annoncé dimanche le dépôt prochain d'une proposition de loi afin que 40% puis, à terme, 50% des sièges aux conseils d'administration des grandes entreprises soient réservés à des femmes, avec des sanctions à la clef.

Selon l'étude de l'IFA et l'ORSE , "les pays accueillant les entreprises ayant le plus de femmes sont la Norvège (41%), la Suède (27%) et la Finlande (20%). Aux Etats-Unis, les conseils d’administration des 500 plus grosses entreprises du pays ne comprennent, en moyenne, que 15% de femmes" En Norvège, le PArlement a voté une loi en 2003 fixant des quotas de 40% de femmes dans les CA à partir du 1er janvier 2008.