La réforme de la Poste examinée à partir du 2 novembre

T.V

— 

Les parlementaires reprendront rapidement la main sur le débat portant sur le changement de la forme juridique de la Poste alors que les syndicats grondent. Le projet de loi sur la réforme de La Poste sera examiné la semaine du 2 novembre au Sénat, a annoncé lundi à l'AFP le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt. Ce texte pourrait ensuite passer à l'Assemblée nationale la semaine du 14 décembre, a précisé le ministre.

La Poste, pas encore privatisée

Le texte de loi, introduit un changement de statut de la Poste. L'entreprise publique deviendra une société anonyme. Mais le texte garantit aussi que le capital de la Poste restera public et les missions de services publics de la Poste.

Le changement de la forme juridique de la Poste est nécessaire à une augmentation de capital explique le projet de loi. L'Etat avec la Caisse des dépôts et consignation apportera 2,7 milliards à la Poste pour qu'elle puisse se préparer à l'ouverture totale du marché postal en Europe avant le 31 décembre 2010.

Les syndicats estiment que le projet de loi ouvre la voie à une privatisation rampante de la Poste, en rappelant notamment le cas de France Télécom. En 1996, l'opérateur télécom change pareillement de statut et un an plus tard, le capital de France Télécom est ouvert. Enfin en 2003, le gouvernement décide de réduire sa participation à moins de 50% du capital, parachevant la privatisation de l'opérateur.

Votation citoyenne

Quelque 2.123.717 Français ont participé ce week-end à la consultation organisée dans toute la France par une soixantaine d'organisations opposées à ce changement de statut et plus de 90% se sont déclarés "opposés" à toute privatisation, a annoncé lundi le comité organisateur.