La taxe Tobin dans les cartons de Londres

AFP

— 

Le gouvernement britannique accueille lundi 25 janvier une réunion d'étape consacrée à la proposition de taxer les transactions financières, une idée qu'il avait lui-même soutenue lors d'un G20-Finances en novembre dernier.

Cette réunion, organisée à Downing Street, se tiendra sous l'égide du secrétaire d'Etat en charge du secteur financier, Lord Myners, et réunira des hauts fonctionnaires des pays du G7, ainsi que des représentants du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, ont indiqué lundi des porte-parole du Premier ministre et du Trésor (ministère des Finances).

Selon le Trésor, le but de cette réunion est de faire le point avant la remise en avril par le FMI d'un rapport sur les moyens de faire payer aux banques le "fardeau" de leur sauvetage, par exemple via la création d'une

"taxe FMI".

Le Premier ministre Gordon Brown avait lui-même défendu début novembre, lors d'une réunion des ministres des Finances du G20 à St-Andrews, en Ecosse, la création d'une taxe sur les transactions, ou encore d'une "prime d'assurance", parmi d'autres pistes pour que les banques financent elles-mêmes le coût de leur sauvetage en cas de crise.

La proposition de taxer les transactions financières est souvent qualifée de taxe Tobin, du nom du lauréat du prix Nobel d'économie

James Tobin
, qui avait proposé une telle mesure (à l'époque, pour réduire la volatilité sur le marché des changes) au début des années 1970.