Des augmentations pour les cadres en 2008

Catherine Vincent

— 

On sait déjà que 2009 ne suivra pas la même tendance que 2008 en matière de salaire des cadres. Selon les données qui viennent d'être rendues publiques par l'Apec, plus de cadres ont été augmentés en 2008 qu'en 2007. En fait, "le pourcentage de cadres restés dans la même entreprise qui déclarent avoir été augmenté est passé de 46% à 51%".

Mais naturellement, comme toutes les données statistiques, les chiffres masquent des disparités importantes. Par exemple, les augmentations ont été beaucoup plus nombreuses dans les grandes entreprises. "un cadre sur trois a été augmenté dans des entreprises de moins de 20 salariés contre deux sur trois dans celles de 5.000 salariés", note l'Apec.

Les managers à l'honneur

De même, ce sont principalement les managers, des cadres a responsabilité hiérarchique, qui ont été augmenté et ce, à titre individuel. Les augmentations collectives ont été rares. En fait, "la dimension internationale du poste est de loin la mission qui a eu le plus d'impact sur l'évolution de la rémunération", remarque l'Apec avant d'ajouter que c'est souvent le cas.

L'âge influe aussi: "67% des cadres de moins de 30 ans ont été augmentés en 2008, c'est six points de plus qu'en 2007. Ils ne sont plus que 38% chez les cadres de 50 ans et plus". En fait, plus l'âge avance plus les augmentations individuelles diminuent au profit des augmentations collectives.

Salaire moyen en baisse

Globalement, en 2008, 80% des salaires des cadres en poste sont compris dans une fourchette de 32 à 76 Keuro. Le salaire médian des cadres est de 45 Keuro et le salaire moyen de 51Keuros, comme en 2007.

En revanche, les premiers mois de 2009 donnent déjà une tendance pour cette année: "le salaire médian dans les offres diffusées par l'Apec de janvier à août 2009 est de 37,5 Keuros. Le salaire moyen est de 40,1 Keuros"; annonce l'Apec.

Les premiers chiffres de 2009

Là encore, les tendances divergent. Le salaire médian des offres pour les cadres confirmés passe de 39 Keuros en 2008 à 40 Keuros sur les huit premiers mois de 2009. Pour les offres ouvertes aux jeunes diplômés le salaire médian est resté stable en 2009 à 33,5 Keuros.

Dans le détail, les salaires des jeunes diplômés sont en légère hausse dans les fonctions qui les embauchent traditionnellement: l'informatique (35 Keuros en 2009 contre 34,5 en 2008), la recherche et développement, la fonction la plus rémunératrice, et le marketing-commercial.

Les cadres confirmés ont aussi des opportunités sachant que les évolutions 2009 sont "contrastées selon les fonctions". "La fonction production a enregistré l'évolution la plus favorable" avec des salaires en hausse de 2.000 euros à 42 Keuros sur les huit premiers mois de 2009. La fonction R&D est aussi en hausse (40 Keuros contre 39 Keuros en 2008). En revanche, les salaires des activités tertiaires ou du marketing-commercial sont en baisse. Pour sa part, l'informatique reste stable.

Il est cependant nécessaire de ne pas oublier qu'en 2009,

le nombre d'offres d'emploi à destination des cadres plonge de manière continue au fil des mois.

Satisfait mais pas pleinement

Revenons-en à l'étude de l'Apec pour 2008. Six cadres sur dix se déclarent satisfaits de leur rémunération. Mais avec des nuances de taille. "Si la plupart des cadres jugent leur rémunération correcte par rapport aux pratiques du marché ou aux autres salaires dans l'entreprise, ils ont le sentiment qu'elle ne reflète pas totalement leur niveau de responsabilité ou leur implication au travail", souligne l'Apec.

Un sentiment qui explique que 56% des cadres vont ou ont demandé une augmentation en 2009. Et, surprise, les cadres déjà augmentés en 2008 "sont plus nombreux, en proportion, à déclarer avoir l'intention de demander une augmentation en 2009" que ceux qui ont vu leur salaire stagner. "Ils semblent être dans une spirale positive de progression de carrière et abordent la situation présente avec confiance", explique l'Apec.

La confiance s'étiole

Malgré tout, la crise économique a eu un impact fort sur la confiance des cadres. Ceux interrogés en plein coeur de la crise économique "étaient majoritairement peu confiants dans leur perspectives de rémunération à l'horizon 3-5 ans".

Si vous souhaitez savoir si vous êtes bien payés, l'Apec vient de lancer sur son site un service d'évaluation de votre salaire. C'est dans l'onglet Cadres, rubrique Ma Carrière du site de l'Apec (www.apec.fr). C'est gratuit.