Juncker d'accord pour aider l'industrie automobile

Guillaume Guichard avec AFP

— 

"Il faut voir en détails quels appuis nous pouvons, en tant qu'Etats, donner au secteur industriel européen pour sauvegarder sa compétitivité, notamment dans le secteur automobile", a déclaré lundi 10 novembre sur France Inter le président de l'Eurogroupe et Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker. Les constructeurs reçoivent ainsi un soutien de poids après l'accord de principe donné fin octobre par la Commission européenne pour des prêts à taux préférentiels.

"Il va de l'automobile comme du secteur de la construction, si ces deux secteurs tombent en panne, l'économie générale risque de ne pas relever de sitôt la tête", a estimé le président de l'Eurogroupe.

"Les Etats-Unis s'apprêtent à appuyer par des apports publics le secteur de l'automobile américain. Nous ne pouvons pas ne pas voir ce que font les Américains. Nous ne pouvons pas accepter une situation dans laquelle le secteur de l'automobile européen disparaîtrait de la scène mondiale", a-t-il affirmé.

Ces propos devraient ravir Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat français avait lui-même appelé, lors du Salon de l'Automobile, "à réviser le cadre communautaire des aides d'Etat" pour répliquer aux aides américaines.