Twitter en Bourse, pourquoi pas?

Guillaume Guichard avec agences

— 

Twitter parmi les stars du Nasdaq, de la science fiction? Le site de micro-blogging n'exclu pas cette option à terme, a annoncé Biz Stone, le directeur exécutif de la start-up. "Notre objectif est de développer notre société d'une manière pérenne. Si une introduction en Bourse est la meilleure façon d'y arriver, alors nous le ferons", vient-il de déclarer lors d'une conférence à l'Université d'Oxford . "Mais nous n'avons pas encore de calendrier".

Il a simplement exclu une seule option: la vente de Twitter, rapporte Bloomberg.

Twitter sait maintenir l'attention sur lui. Dimanche, Biz Stone a distillé quelques maigres indices sur la manière dont le site compte gagner de l'argent: la publicité. Le modèle publicitaire sera "très original" et rendra le service "beaucoup plus cool" pour les utilisateurs, a lâché le dirigeant. "Tout le monde va adorer, ce sera formidable", a-t-il assuré. Petit indice: "Twitter fournira les statistiques" aux annonceurs, ce qui les convaincra d'investir plus sur la plateforme de micro-blogging, assure-t-il.

"L'année du revenu"

Les utilisateurs de Twitter pourront juger sur pièce dès 2010, "l'année du revenu" pour le site, a assuré Biz Stone, avant de préciser que le site ne sera quand même peut-être pas rentable l'année prochaine. "Nous avons tout le temps devant nous", a assuré, très confiant, Biz Stone. Le site de micro-blogging applique la stratégie suivante: "créons d'abord de la valeur pour l'utilisateur, ensuite nous en créerons pour nous", a expliqué le dirigeant.

Twitter n'est pas pressé parce qu'il ne manque pas de fonds. Il a effectué un nouveau tour de table auprès d'investisseurs en septembre et a levé à cette occasion 100 millions de dollars, ce qui valorise théoriquement la société à près d'un milliard de dollars. Alors que le site ne gagne presque rien.