AIG: 10 milliards de pertes supplémentaires

E24 avec AFP

— 

Les déboires continuent pour AIG. En proie à de graves difficultés depuis la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre dernier, l’assureur américain doit à présent dix milliards de dollars à diverses institutions financières américaines, selon le Wall Street Journal.

Positions spéculatives

Ces pertes ne découlent pas d'activités d'assurances mais d'investissements à risque liés à divers produits hypothécaires, explique le quotidien des affaires, sans citer le nom des créanciers. Elles ne sont donc pas couvertes par l'aide gouvernementale mise en place par les autorités américaines pour sauver l’institution financière.

La Réserve fédérale américaine était venue en aide à AIG en septembre dernier en lui accordant une facilité de crédit de 85 milliards de dollars, augmentée par la suite de 37,5 milliards de dollars.

A la mi-novembre, les autorités américaines ont restructuré leur aide au groupe, la portant à plus de 150 milliards de dollars, dont 60 milliards sous forme d'un prêt de la Fed et 40 milliards de dollars injecté directement dans le capital du groupe en échange d'une prise de participation de l'Etat rapportant un dividende de 10% par an.

Cessions d’actifs

En échange de ces injections de fonds, AIG doit notamment céder un certain nombre d'actifs pour réduire sa taille et rembourser l'Etat avec le produit de ces cessions.

Le groupe a ainsi récemment dénoué les liens qui l'unissaient au groupe financier Unibanco au Brésil et a annoncé lundi avoir cédé sa banque privée suisse, a priori pour 254 millions de dollars.