Le Prix Nobel d'économie n'existe pas

Elsa Meyer

— 

Feu Alfred Nobel ne l'avait pas prévu. Dans son testament, l'industriel et philanthrope suédois souhaitait récompenser des personnalités remarquables dans les domaines de la physique, chimie, médecine, littérature et de la paix. Aucune mention en revanche n'était faite de l'économie.

Il a fallu attendre 1968 pour que la matière s'invite au rendez-vous annuel des Nobels. La Banque de Suède a proposé de décerner une récompense spéciale en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel.

Même si le langage courant a fait de cette récompense un Nobel, pour la fondation du philanthrope, la confusion n'est pas de mise: il ne s'agit que d'un Prix, d'économie.

Ce-dernier fonctionne pourtant de la même manière que les Nobels officiels avec un comité qui étudie les candidatures et une dotation d'un million d'euros environ à partager entre les lauréats.

Suprématie américaine

Si le Prix "Nobel" d'économie est d'origine suédoise, son histoire est en revanche américaine. La suprématie des Etats-Unis est totale depuis quarante ans: le pays a décroché 45 récompenses pour seulement 20 attribuées au reste du monde. Il faut remonter à 1999 pour que le palmarès soit vierge de toute bannière étoilée.

L'an dernier, en pleine crise financière, le Prix Nobel d'économie avait récompensé

l'Américain Paul Krugman,
économiste réputé pour ses critiques à l'encontre de l'administration Bush et de la politique monétaire des Etats-Unis.