Haute saison photographique

Guillaume Guichard

— 

Les vacances sont finies. A l'heure de la rentrée, il reste de l'été les souvenirs et les photos. Le mois de septembre représente donc, pour les sites Internet de développement de photos, la haute saison. Cette activité se développe à vitesse rapide, à un rythme de 15% par an, selon le cabinet d'études GfK.

Car, même avec la domination du numérique et la rapide disparition de l'argentique, les photographes en herbe développent toujours leurs photos. Ils devraient commander 16 milliards de tirages en Europe de l'Ouest, selon une étude Futursource, référence dans la profession. Dont 14,7 milliards à partir de fichiers numériques.

En valeur, le marché représentait 3,2 milliards d'euros en 2008, en baisse de 13%. A cause de la chute des développements argentiques (le numérique reste stable).

Reservoir de photos

"Certes, avec le passage au numérique, les gens développent en proportion moins de photo qu'avant", reconnaît Sébastien Rohart, directeur général France de Photobox. "Mais, alors que les clients prenaient en moyenne 35 photos par an avec un appareil argentique, ils en prennent aujourd'hui 1.200 avec un numérique! Le réservoir de photos qui peuvent être potentiellement développé a donc explosé!".

Le développement en ligne ne représente encore qu'une petite partie du marché du développement photo, soit environ 8% en volume. Mais il a crû à un rythme de 25% en 2008, selon Futursource.

Produits funs

"La spécificité des services en lignes, ce sont les livres-photos personnalisés, et toute une série de produits à haute valeur ajoutée", explique Sébastien Rohart. Les sites comme Photobox, Snapfish ou Foto.com réalisent très peu de marge sur les développements classiques, où les prix ont été tirée vers le bas par la concurrence.

En revanche, les produits dits "funs" comme les livres photo, sont un "réservoir de croissance et de rentabilité", selon le directeur France de Photobox. Cette activité croît de 50% par an. De quoi compenser, dans les prochaines années, l'arrivée à maturité du développement photo en ligne prévue par les analystes en 2010.