Gérard Rameix prend la place de René Ricol

T.V avec AFP

— 

Le médiateur du crédit René Ricol a officiellement cédé sa place lundi à l'ancien secrétaire général de l'Autorité des marchés financiers (AMF) Gérard Rameix. Enarque et diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, M. Rameix, 57 ans, a passé près de douze ans à l'AMF qu'il a quittée au début de l'année. Il s'est décrit lundi comme "modéré" et "têtu". René Ricol passe la main pour pouvoir à nouveau se consacrer pleinement à son cabinet d'expertise financière Ricol Lasteyrie.

Créé initialement pour une période d'un an, le dispositif de la médiation du crédit a été prolongé fin juillet jusqu'au 31 décembre 2010. Le médiateur intervient quand une entreprise rencontre des difficultés pour obtenir un crédit. Les derniers chiffres de la médiation, qui datent de la mi-septembre, font état de plus de 16.000 demandes d'entreprises, de 1,47 milliard d'euros de crédit débloqué (hors effacement de dette) et de 148.272 emplois préservés en France, depuis le début de la médiation.

René Ricol, nommé mi-octobre par le président Nicolas Sarkozy, a salué les banquiers, qu'il a associé au "succès" de la médiation. "Le succès de la médiation, c'est aussi celui des banquiers", qui "se sont battus" avec les services de la médiation, a déclaré M. Ricol lors d'une cérémonie de passation de pouvoir.

"Je crois que les banquiers ont pu craindre", au départ, "une immixtion trop poussée dans leur gestion du risque, mais ils ont joué le jeu", a déclaré le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, présent lors de la cérémonie.

Egalement présente, la ministre de l'Economie Christine Lagarde a souhaité que les services du Médiateur continuent "à être à l'écoute des entreprises, tout particulièrement de celles qui sont fragiles, les toutes petites entreprises".