Record absolu du déficit budgétaire américain

E24 avec AFP

— 

Record absolu. Le déficit budgétaire des Etats-Unis a bondi à 237,18 milliards de dollars en octobre, premier mois de l'année budgétaire 2008-2009, soit plus de quatre fois plus qu'un an plus tôt, selon les chiffres publiés, jeudi 13 novembre, par le département du Trésor. Ce chiffre marque un record mensuel absolu, a indiqué une porte-parole du Trésor à Washington.

Doubles record

En hausse de 71%, les dépenses de l'Etat fédéral ont atteint 402,02 milliards de dollars en octobre. C'est là aussi un record mensuel. Elles ont été alourdies par 125 milliards de dollars versés à neuf des plus grandes banques américaines dans le cadre du plan de sauvetage du système financier mis en place par les autorités, et par 21,5 milliards de dollars de rachats de titres de dettes émis par Fannie Mae et Freddie Mac, les deux géants du refinancement hypothécaire, placés sous la tutelle de l'Etat en septembre. Les recettes ont reculé de 7% pour s'établir à 164,85 milliards de dollars, ajoute le Trésor.

Le déficit budgétaire des Etats-Unis s'est envolé au cours de l'année 2007-2008, pour atteindre la somme record de 455 milliards de dollars, surtout à cause du ralentissement économique et du plan de relance adopté au printemps, qui ont amoindri les recettes et alourdi les dépenses.

Irréalisable

Pour l'année en cours, la Maison Blanche table sur un déficit de 482 milliards de dollars. Mais cet objectif semble d'ores et déjà irréalisable. Fin octobre, le secrétaire adjoint au Trésor par intérim chargé des affaires financières intérieures, Anthony Ryan, avait indiqué que l'Etat fédéral américain allait avoir un besoin de financement "sans précédent" pour l'année fiscale en cours, du fait des nombreuses mesures prises pour soutenir l'économie du pays. Bien que ces initiatives soient prises en compte dans le déficit budgétaire prévu par les autorités, celui-ci pourrait être "affecté" par la "dégradation potentielle des conditions économiques", avait dit Anthony Ryan.

Encore

Certains analystes estiment que le déficit budgétaire pourrait atteindre 1.000 milliards de dollars à la fin de l'année fiscale. Barack Obama, qui doit succéder à George Bush le 20 janvier, a d'ores et déjà annoncé que "la première mesure" qu'il prendrait une fois au pouvoir serait un plan de relance, pour tenter de contrer les effets du recul du produit intérieur brut.