Les intentions d'embauche en CDI en hausse

— 

Les intentions d'embauche hors intérim ont crû au troisième trimestre 2009 (+2,6%), davantage qu'au deuxième trimestre (+1,5%), notamment sous l'effet d'une hausse des intentions d'embauche en CDD de moins d'un mois et d'une "forte reprise" des CDI, a indiqué jeudi l'Acoss.

Sur un an, par rapport au troisième trimestre 2008, les intentions d'embauche ont encore reculé (-4,1%), mais moins fortement qu'au deuxième trimestre (-7,8%), selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale, qui fédère les Urssaf auprès desquelles les entreprises doivent déclarer leurs salariés et verser leurs cotisations sociales.

Hausse des CDI

D'un trimestre sur l'autre, les intentions d'embauche en CDI ont connu une "forte reprise" (+5,2%) après trois trimestres de baisse, celles en CDD de moins d'un mois ont progressé (+2,5%) et celles en CDD de plus d'un mois ont augmenté "modérément" (+1,2%).

Si les intentions d'embauche en CDI ont chuté sur un an de 20,9% et celles en CDD de plus d'un mois ont baissé de 5,9%, celles en CDD de moins d'un mois ont augmenté sur un an de 2% après trois trimestres de baisse.

Comparée au deuxième trimestre, la reprise des intentions d'embauche est "plus importante" dans les entreprises de plus de 20 salariés que dans les très petites entreprises de moins de dix salariés. Mais, sur un an, le repli a été moins marqué dans les TPE que dans les PME.

Secteurs concernés

Dans les grands secteurs, les intentions d'embauche de plus d'un mois sont reparties en hausse au troisième trimestre, après cinq trimestres de croissance faible ou de décroissance, a noté l'Acoss. L'industrie a connu la plus forte reprise (+8,2% sur trois mois), devant le tertiaire (+3,1%) et le BTP (+1,4%).

"Des secteurs tels que l'hébergement et la restauration, les transports et entreprosage, l'action sociale ainsi que la métallurgie restent dynamiques", selon cette note de conjoncture.

Sur un an, les intentions d'embauche de plus d'un mois ont cependant diminué "encore fortement" dans tous les grands secteurs (-26,5% dans l'industrie, -17,4% dans le BTP, -10,7% dans le tertiaire).

Au troisième trimestre, une majorité des régions a enregistré une reprise des intentions d'embauche de plus d'un mois, mais le Nord-Pas-de-Calais, la Guyane et la Réunion ont accusé une baisse tandis que le Centre, le Limousin et Poitou-Charentes ont connu une stagnation.