Connexion pour moins de 14 ans

Guillaume Guichard

— 

Prévenir à la source, c'est la solution prônée par le fournisseur d'accès Internet britannique TalkTalk en matière de téléchargement illégal. La société propose à ses clients de choisir des connexions filtrées en fonction de l'âge des enfants de la maisonnée.

Selon Charles Dunstone, patron de Carphone Warehouse, maison-mère de TalkTalk, un système de filtrage à la façon du cinéma. "Nous pensons introduire le contrôle parental à l'intérieur même de notre réseau, de façon à ce que le client puisse choisir s'il veut une connexion interdite aux moins de 14 ou 18 ans", par exemple, a expliqué le dirigeant au Financial Times.

Les parents choisissant ce système verront toutes les connexions aux sites de partage de fichiers type The Pirate Bay interdites, ainsi que l'accès aux sites pornographiques et de paris en ligne. Le tout, sans recourir à des logiciels de contrôle parental. TalkTalk propose de fait le même type de systèmes de filtrages que ceux déjà utilisés dans les entreprises.

Cette proposition intervient alors que le débat fait rage outre-manche à propos de la lutte anti-piratage. Le gouvernement souhaite en effet suspendre l'accès des internautes échangeant des fichiers illégaux, un peu sur le modèle de la Hadopi française.

Une philosophie qui ne plaît pas à Charles Dunstone. "Nous préférons donner la possibilité aux clients de faire eux-mêmes quelque chose (contre le piratage, ndlr) plutôt que de leur couper le service s'ils font des erreurs", a-t-il expliqué au Financial Times. Charles Dunstone fait partie du groupe Média de l'opposition conservatrice.