box office US -

— 

Le box-office nord-américain a engrangé cet été les plus grosses recettes de son histoire, mais a aussi enregistré un recul sensible du nombre d'entrées, selon la société spécialisée Exhibitor Relations.

La saison d'été, qui commence le 1er mai pour les studios américains, s'est achevée lundi avec la fête du travail (Labor Day) et affiche un nouveau record de recettes, avec 4,17 milliards de dollars engrangés.

Mais ce résultat est assombri par le recul du nombre d'entrées, en baisse de 4,2% par rapport à l'été 2008, avec 552 millions de tickets vendus, soit le plus mauvais chiffre depuis 1997.

C'est donc une fois encore l'augmentation du prix des places qui permet à Hollywood de conserver quelques couleurs.

"C'est là tout le problème", explique Jeff Bock, analyste chez Exhibitor Relations. "Evidemment, les recettes globales sont en hausse, mais en termes de tickets vendus, nous avons connu le pire été en dix ans", ajoute-t-il.

"Les spectateurs en ont peut-être un peu plus pour leur argent, avec la 3D par exemple, mais l'érosion du public" reste une réalité, poursuit-il.

Si l'on prend les chiffres depuis le début de 2009, cependant, tous les indicateurs sont à la hausse. Les recettes, à 7,42 milliards de dollars, ont augmenté de 6,98% par rapport à la même période de 2008, et le nombre d'entrées a cru de 3,1%, avec 996 millions de tickets vendus.

Jeff Bock attribue les entrées médiocres de l'été à l'absence de gros films capables d'attirer les foules -- les fameux "blockbusters".

"L'été dernier, +The Dark Knight: Le Chevalier noir+ a formidablement bien marché, et nous n'avons pas vraiment eu de film équivalent cette année", déclare Jeff Bock.

Lors du week-end prolongé de Labor Day, le film d'horreur "Destination Finale 4" a conservé la première place du box-office nord-américain, avec 15,3 millions de dollars de recettes.

Il précède les "Inglourious Basterds" de Quentin Tarantino, avec Brad Pitt. Le film, qui raconte les aventures de soldats juifs américains partis à la chasse aux nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, a engrangé 14,9 millions de dollars, portant son total à 95 millions.

"All about Steve", la nouvelle comédie romantique avec Sandra Bullock, fait son entrée à la troisième place, avec 14 millions de dollars, devant un autre nouveau venu, "Ultimate Game" avec Gerard Butler, qui met en scène des humains manipulés par des joueurs en ligne (11,2 millions de dollars).

Le film de science-fiction "District 9", avec ses étranges créatures, passe de la quatrième à la cinquième place, avec 9,1 millions de dollars et franchit en quatre semaines la barre des 100 millions de recettes.

"Julie et Julia", avec Meryl Streep dans le rôle de Julia Child, grande vulgarisatrice de la cuisine française aux Etats-Unis, rapporte 7 millions de dollars de recettes et conserve la sixième place, devant le film d'horreur "Halloween 2" (6,9 millions de dollars).

Le film d'action musclé "GI Joe, le réveil du Cobra" pointe au huitième rang, avec 6,7 millions de dollars (141 millions au total), devant une nouveauté, "Extract", une comédie sur les déboires d'un chef d'entreprise aux prises avec des employés incontrôlables et une femme infidèle (5,5 millions).

Le film de science-fiction mâtiné de romance "Hors du temps" ("The time traveler's wife" en anglais), sur le thème du voyage dans le temps, ferme le classement avec 5,4 millions de dollars.