Affaire Kerviel: fin de l'audition des commissaires aux comptes de SG

E24 avec AFP

— 

L'audition des commissaires aux comptes de la Société Générale a pris fin vers 18H15 au pôle financier du tribunal de Paris, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les deux commissaires aux comptes des cabinets d'audit Deloitte et Ernst and Young, chargés par la banque de certifier ses comptes étaient questionnés depuis 09H00 dans le bureau des magistrats instructeurs Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset par les avocats du trader, en présence de Jérôme Kerviel et des avocats de la banque.

"L'ensemble des questions à l'ordre du jour n'a pas été totalement abordé", a indiqué, à la sortie du pôle financier, Jean Veil, avocat de la Société Générale en précisant que l'audition reprendrait le 21 octobre.

"Rien n'est apparu de nouveau en ce qui concerne l'éventuelle responsabilité de la hiérarchie ou des commissaires aux comptes, nonobstant les déclarations de M. Kerviel qui évoluent le cas échéant", a ajouté l'avocat.

L'un des avocats du trader, Me Bernard Benaïem, a pour sa part fustigé le refus des commissaires aux comptes d'assumer leur part de responsabilité: "C'est toujours la même langue de bois, le même discours opaque: personne de sait, personne n'est au courant, personne n'a rien vu", a-t-il déclaré.

"Ce type de déclaration en dit long sur la crise financière que nous connaissons et sur l'abscence de tout un chacun de vouloir prendre ses responsabilités dans la situation dramatique que nous traversons", a-t-il conclu.

Jérôme Kerviel est soupçonné d'avoir réalisé des opérations de marché frauduleuses ayant conduit la Société Générale à constater fin janvier 2008 une perte de 4,9 milliards d'euros et à procéder à une augmentation de capital de 5,5 milliards d'euros pour renforcer ses fonds propres.