Cadbury rejette l'offre de Kraft

CV

— 

Kraft Foods devait formaliser ce lundi avant 17 heures, heure de Londres, les termes de son OPA sur le britannique Cadbury. C'est chose faite. L'offre

de Kraft est inférieure aux 10,2 milliards de livres initialement annoncés
puisqu'elle est d'un montant de 9,8 milliards, soit 717 pence par action.

Une première offre informelle de l'américain, à 745 pence par action, a déjà été rejetée il y a deux mois par le conseil d'admistration de Cadbury qui estimait qu'elle n'avait aucun sens stratégique ou financier.

Pour cette offre d'un montant inférieur, Kraft s'est directement adressé aux actionnaires. "Ce n'est qu'un point de départ", avait précisé une source proche du dossier à Reuters dimanche expliquant que Kraft pourrait ensuite changer d'opinion et relever son offre. Cela ne figure pour l'instant pas dans les plan du principal actionnaire de Kraft: Monsieur Warren Buffett.

Il n'aura fallu que quelques minutes (trois quart d'heure) à Cadbury pour rejeter cette offre. Le confiseur britannique a noté qu'elle est "pire que celle déjà rejetée par le conseil d'administration comme sous-évaluant fondamentalement le groupe et ses perspectives". Une porte-parole du chocolatier britannique avait donné le la le week-end dernier en affirmant que le groupe n'avait pas l'intention d'être racheté par l'américain. "Si Kraft a besoin de Cadbury,

Cadbury n'a absolument pas besoin de Kraft
", a-t-elle de nouveau clos le sujet.

Malgré tout, dans son communiqué, Kraft assure que son offre représente "une prime substantielle" par rapport au prix de Cadbury avant les rumeurs d'intérêt de Kraft, notamment 37% sur son prix au 3 juillet avant que de premiers analystes n'évoquent une fusion, et 26% sur le prix de clôture de Cadbury juste avant la proposition informelle publiée le 7 septembre dernier.

Irene Rosenfeld, le PDG de Kraft, indique par ailleurs que son groupe est "toujours convaincu des mérites stratégiques pour les deux entreprises d'une alliance entre Kraft Foods et Cadbury". "Nous pensons que notre proposition offre la meilleure valeur, immédiate et de long terme, pour les actionnaires de Cadbury et pour l'entreprise elle-même, en comparaison de toute autre option actuellement disponible, y compris celle de l'indépendance de Cadbury", écrit-elle.