Kraft Foods sous surveillance négative

— 

L'agence de notation financière Fitch a placé la note du groupe d'alimentation américain Kraft Foods sous surveillance négative mardi, à la suite de l'offre de rachat lancée sur le confiseur britannique Cadbury. L'agence d'évaluation financière Moody's a également menacé d'abaisser la note de Kraft pour des questions d'endettement élevé.

Fitch observe dans un communiqué que le levier de la dette de Kraft "devrait augmenter de façon substantielle si le rapprochement était consommé".

"Sur la base de l'offre proposée, la dette de Kraft est susceptible d'augmenter d'au moins 10 milliards de dollars à 30 milliards de dollars", souligne Fitch. L'agence prévient que si l'effet de levier entre le niveau d'endettement et le résultat brut d'exploitation se maintenait autour de 4, l'abaissement devrait être limité à un cran. Kraft poursuivait un "lent processus de désendettement" depuis l'acquisition des biscuits Lu, rachetés à Danone en 2007.

L'offre, refusée par Cadbury, serait financée en action à 60% et en liquide à 40%, soit 10 milliards de dollars en action et 6,7 milliards de dollars par dette, compte Fitch. "Cadbury a également 2,1 milliards de livres sterling de dettes au 30 juin 2009 (3,5 milliards de dollars) qui seront assumés par Kraft", note l'agence.

Fitch indique qu'elle va "continuer de suivre les discussions" entre les deux parties, et prendre une décision sur la note, actuellement à BBB, quand elle disposera de "plus de clarté sur le potentiel de la fusion et les termes de la transaction". L'agence souligne tout de même quelques avantages potentiels d'un rapprochement: renforcement dans le secteur de la confiserie, meilleure couverture géographique, notamment dans les pays en développement rapide comme l'Inde.