MBA: une manière d'"acheter sa liberté"

Propos recueillis par Catherine Vincent

— 

E24 - Pourquoi avoir choisi le MBA de l'Essec?

Guillaume Gouffier - J'ai pris la décision d'entamer un MBA en novembre 2008 et ai passé des entretiens en janvier 2009. Pour moi, le processus a été très rapide sachant qu'il est habituellement plus long. Lorsque j'ai dû choisir ma formation, j'ai regardé laquelle convenait le mieux à mon parcours. Les MBA de l'INSEAD et d'HEC sont très tournés vers l'international bien que généralistes. Celui de l'Essec est plus centré sur l'Europe et l'Asie, mes zones de compétence.

Quelle a été l'étape la plus dure?

J'ai passé le GMAT en quatre semaines. J'étais avantagé par le fait que je travaillais en anglais dans mes précédentes fonctions, sauf en grammaire où c'était vraiment difficile. En revanche, par rapport au cursus français, le niveau en mathématiques était plutôt facile. J'ai obtenu 690 points.

Le plus dur dans le processus est sans conteste l'entretien final. C'est le plus stressant. Il est évident, à ce niveau de sélection, qu'on est motivé, et l'on sait qu'il n'existe ni bonne, ni mauvaise réponse.

En fait, les MBA veulent des candidats motivés qui cherchent à faire cette formation dans un le cadre d'un projet tant professionnel que personnel.

Ce n'est pas un diplôme que l'on achète. C'est une vraie formation validée par des examens nombreux.

Comment s'organise votre formation?

La formation dure 18 mois. Les cours de MBA sont organisés les vendredi et samedi tous les 15 jours avec quelques semaines complètes à l'étranger durant le cursus. Dans la pratique, nous travaillons par équipes de sept personnes très hétéroclites de par nos parcours. Nous apprenons beaucoup de l'expérience de chacun. Et la mise en pratique est rapide dans nos emplois respectifs.

Il ne faut pas se leurrer, la charge de travail est colossale lors de la formation. En gros, il est nécessaire de travailler entre deux et quatre heures tous les soirs en rentrant chez soi. Il faut avoir une famille compréhensive et une motivation sans faille. Il faut donc savoir ce à quoi l'on s'engage afin de ne pas arrêter au milieu.

Qu'en attendez-vous?

Apprendre! J'ai une formation universitaire moyenne, une maîtrise de gestion de la fac. Je n'étais pas particulièrement à l'aise dans certaines matières. Le MBA me permet de les approcher concrètement. Pour moi, ce n'est pas un bilan professionnel, c'est une période charnière me permettant de synthétiser plusieurs expériences professionnelles passées.

En fait, c'est une façon d'acheter sa liberté

Comment financez-vous votre MBA?

Il est totalement autofinancé, ce qui est le cas d'environ deux tiers de ma promotion de 49 personnes. La formation coûte environ 40.000 euros. Pour les autres, ce sont leurs entreprises qui ont financé leur MBA.