42 milliards de dollars pour capturer le CO2

G. G. avec AFP

— 

Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre de moitié d'ici à 2050, l'Agence internationale de l'énergie estime que 3.000 projets de capture de CO2 doivent être mis en place d'ici cette date, dont 100 dès 2020. Un investissement se montant à près de 42 milliards de dollars, a chiffré l'AIE lors d'un sommet interministériel.

"Les niveaux actuels d'investissements sont très loin d'être suffisants pour atteindre ces objectifs", affirme l'AIE dans une publication diffusée mercredi.

La capture du CO2 consiste à stocker sous terre ou sous la mer le dioxyde de carbone produit par les installations fonctionnant avec du combustible fossile, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Selon l'AIE, l'essentiel des investissements doit venir des pays développés, qui devront investir entre 3,5 et 4 milliards de dollars par an entre 2010 et 2010.

"La capture et le stockage du CO2 doit être testée dans les pays de l'OCDE avant d'être diffusée dans les pays non membres de l'OCDE par la suite", a affirmé le directeur général de l'AIE, Nobuo Tanaka, mercredi au cours d'une conférence de presse.

La capture et le stockage du CO2 "est plus qu'une stratégie pour le "charbon propre"", estime l'AIE, qui souligne que cette technologie peut être appliquée pour les centrales électriques fonctionnant au gaz et à la biomasse et dans les secteurs fortement émetteurs de CO2 comme les industries produisant du ciment, de l'acier et des produits chimiques.