Le chômage baisse en Allemagne

G. G. avec AFP

— 

La nouvelle n'est pas si bonne qu'elle en a l'air. Certes, le taux de chômage brut en Allemagne est descendu à 8% de la population active en septembre, contre 8,3% un mois plus tôt.

Mais ces chiffres, annoncés par l'agence fédérale pour l'emploi, bénéficient d'un effet saisonnier. Le mois de septembre est traditionnellement favorable à l'emploi, car il marque en général l'entrée dans la vie active des nouveaux diplômés.

Le chômage en Allemagne a décru davantage que prévu. En chiffres bruts, 3,346 millions de personnes étaient à la recherche d'un emploi en septembre, soit 125.000 de moins que le mois d'avant. Mais 266.000 de plus qu'un an auparavant.

Le recul du chômage "n'est pas un retournement de tendance", prévient le président de l'agence fédérale pour l'emploi Frank Weise, cité dans un communiqué. "Globalement, les répercussions de la crise continuent de se faire sentir sur le marché de l'emploi".

Rayon de soleil

Malgré toutes ces réserves, le marché de l'emploi de la première économie européenne paraît toujours résister mieux qu'ailleurs à la sévère crise économique actuelle. "Avec la consommation des ménages, le marché du travail reste le rayon de soleil de l'économie allemande", estime ainsi Carsten Brzeski, chez ING.

Après une récession d'environ 5% cette année, la croissance allemande devrait reprendre lentement l'an prochain. Mais "elle sera insuffisante et des capacités de production resteront inemployées", souligne Catherine Stephan de BNP Paribas.

Le nombre de chômeurs va donc probablement continuer à augmenter en 2010, à plus de 4 millions de personnes, estiment la majorité des économistes.