Le statut des apprentis devrait être amélioré

E.M. avec AFP

— 

Les apprentis vont voir leur statut "amélioré" et "rapproché" de celui des étudiants, a annoncé mardi le chef de l'Etat dans son Plan pour les jeunes. Ces évolutions devraient donner aux apprentis notamment accès aux résidences étudiantes, tickets de restos U et tarifs préférentiels dans les transports.

"Nous allons améliorer le statut des apprentis pour qu'ils bénéficient d'avantages inspirés de ceux accordés aux étudiants", a déclaré Nicolas Sarkozy, en présentant sa politique pour la jeunesse à Avignon (Vaucluse).

Pas encore abouti

Cette réforme n'est pas nouvelle. "Voulue en 2005 quand Jean-Louis Borloo était ministre de l'Emploi, cette amélioration qui devait prendre la forme d'une carte Apprenti Etudiant des métiers, n'a en fait pas encore tout à fait abouti", souligne-t-on à l'Assemblée permanente des chambres des métiers et d'artisanat (APCM) qui accueille environ le tiers des apprentis en France dans un de ses 150 centres.

Actuellement, l'apprenti bénéficie bien d'une couverture sociale, comme les autres salariés de l'entreprise où il est en contrat. Mais il ne peut toujours pas avoir accès aux restaurants universitaires, aux résidences étudiantes, ni aux remises accordées dans les cinémas ou les tarifs de transports en commun.

"Cela ne veut pas dire qu'il n'ait pas accès à certains de ces avantages, certaines régions ont pris des dispositions, certains cinémas accordent des réductions mais il n'y a pas d'accord officiel", souligne l'APCM.

"Il faudrait que ces jeunes soient inscrits à la sécurité sociale étudiante pour bénéficier des avantages liés à la carte d'étudiant, ce qui n'est pas le cas", ajoute-t-on de même source.

En terme de santé, ils ne sont pas moins bien couverts mais il n'y a pas de communication ciblée sur les problèmes concernant spécifiquement les jeunes, comme le font les mutuelles étudiantes.

Et surtout, en terme de logement, les apprentis ont beau avoir un petit salaire, ils n'ont pas toujours les moyens de se loger à proximité de leur entreprise ou de leur centre de formation.

"Quand vous avez 25% du Smic cela ne permet pas d'aller très loin dans la location d'une chambre, surtout que les apprentis ne sont là en moyenne que 15 jours par mois du fait de l'alternance", souligne-t-on à l'APCM.