Les ventes de Daimler en recul de 2,3% en 2008

— 

Daimler limite la casse. Le constructeur allemand, fort de sa division Mercedes-Benz Cars, n'a pu résister à la chute des marchés automobiles depuis l'automne, avec des ventes en recul de 2,3% en 2008, a-t-il annoncé jeudi. Elles s'élèvent à 1,26 million de véhicules, contre 1,29 en 2007, selon un communiqué. La division regroupe les marques Mercedes-Benz, AMG, Smart et Maybach. Ce recul des ventes laisse présager une année morose pour le constructeur.

Le bond des petites Smart (+34% à 134.800 véhicules), peu consommatrices en carburant et prisées par les consommateurs notamment américains en ces temps de crise, n'a pas compensé la baisse nette de la marque phare Mercedes-Benz, spécialisée dans les berlines. Celle-ci a vu ses ventes reculer de 5,4% sur un an à 1,12 million de véhicules, et de 27,6% en novembre, selon un communiqué. "Alors que nous pouvions enregistrer de fortes hausses dans la première moitié de l'année, le second semestre a été marqué par un environnement de marché extrêmement difficile aux Etats-Unis, en Europe de l'Ouest et au Japon", a commenté Dieter Zetsche, le patron de Daimler, cité dans un communiqué.

Dans le détail, le groupe qui a son siège à Stuttgart (sud-ouest de l'Allemagne) s'est effondré sur ses marchés traditionnels, avec un recul de 7% en Europe de l'Ouest -- dont -3% en Allemagne--, et une chute de 11% aux Etats-Unis. Les marchés émergents ont en partie sauvé Daimler de la débâcle, avec un bond spectaculaire de 39% en Chine, de 9% en Russie et de 9% au Proche et Moyen-Orient.

Mais si Daimler progresse beaucoup dans les pays émergents, le nombre de véhicules écoulés reste faible: quand l'allemand a vendu 300.900 voitures en Allemagne et 225.100 aux Etats-Unis l'an passé, ce chiffre tombe à 42.600 pour la Chine ou 16.800 pour la Russie. Concernant les autres marques de prestige du groupe, AMG a vu ses ventes grimper de 19% en 2008, à 24.200 berlines de luxe, et celles de Maybach sont restées stables à 300 limousines.

Le principal concurrent de Daimler, son compatriote BMW, doit présenter ses chiffres vendredi. A la Bourse de Francfort, le titre Daimler perdait 1,17% à 27,13 euros, BMW 2,45% à 21,5 euros, sur un indice Dax des valeurs vedettes en recul de 2,02% à 14H54 GMT.