Google fait rêver la Bourse

Guillaume Guichard

— 

"Le pire est derrière nous". Il ne fallait pas plus que cette petite phrase du PDG de Google, Eric Schmidt, pour réveiller l'appétit des investisseurs. Google doit publier ce jeudi les résultats du troisième trimestre, et son action a atteint cette semaine des plus hauts pas vus depuis un an, clôturant à 535 dollars (+1,75%) mercredi 14 octobre.

Les investisseurs "incluent dans la valeur du titre une situation très rose", prévient un analyste de Signal Hill Group. Mais, comme le souligne le Wall Street Journal, "le temps où Google affichait des taux de croissance à deux chiffres est révolu. Aujourd'hui, une simple hausse de moins de 10% excite les investisseurs".

De fait, les analystes tablent sur des revenus d'environ 4,23 milliards de dollars, soit une hausse de 4,7%. Le bénéfice par action est, lui, attendu à 5,39 dollars, selon le panel Thomson Reuters, contre 4,92 dollars l'année précédente sur la même période.

Ces prévisions sous-entendent une reprise du marché de la publicité lié au moteur de recherche sur Internet, qui constitue l'essentiel des revenus de Google. Ce "sera un des premiers marchés publicitaire à profiter d'une reprise", selon Spencer Wang, analyste chez Crédit Suisse cité par Reuters.

Outre une hausse des revenus publicitaires, les analystes s'attendent aussi à voir les résultats concrets des réductions de coûts effectuées par Google. La firme de Mountain Views a par exemple restreint les embauches depuis le début d'année et a limité les avantages en nature accordés aux employés. Même les dirigeants se sont serrés la ceinture, ne s'accordant pour 2008 qu'un dollar de salaire. Les marges bénéficiaires de Google seront donc un bon indicateur concernant la performance de l'entreprise. Mais déjà, Google a annoncé qu'il comptait recommencer à embaucher. Android, Google Wave,... les chantiers sont nombreux.