Les autorités américaines avalisent la vente de FSA

E24 avec AFP

— 

La vente de Financial Security Assurance (FSA) est quasiment bouclée. Les autorités antitrust américaines ont en effet autorisé la vente par Dexia de sa filiale de réhaussement de crédit, à l'origine de ses déboires en 2008. "Dexia annonce aujourd'hui que la période d'attente obligatoire en vertu de la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino (« HSR ») de 1976 pour l'acquisition prévue de FSA par Assured Guaranty a expiré le 20 janvier 2009", indique la banque franco-belge dans un communiqué. "Avec cet aval, la transaction avance comme prévu. Dexia vise toujours une clôture pour le printemps 2009", précise le document.

Confrontée à de graves difficultés, Dexia avait annoncé en novembre avoir l'intention de céder sa filiale à Assured Guaranty pour un montant de 722 millions de dollars, dont 361 millions de dollars en numéraire et le reste en titres. A l'issue de la vente, Dexia devrait contrôler 24,7% du capital d'Assured Guaranty, qui figure parmi les rehausseurs de crédit ayant le mieux résisté à la crise sévère qui a frappé ce secteur.

Cette transaction va permettre au groupe de réduire son exposition aux actifs américains à risque, qui s'élève à 500 milliards de dollars. Elle va néanmoins se traduire par une moins-value d'environ 1,5 milliard d'euros.

Dexia conserve néanmoins le portefeuille de produits financiers à risque de FSA, d'un montant total de 16,5 milliards de dollars. La banque prendra en charge sa liquidation sur une première tranche de 4,5 milliards d'euros, tandis que les Etats belge et français couvriront les pertes supplémentaires engendrées.