United Airlines plombé par sa couverture de carburant

E24 avec AFP

— 

United Airlines (UAL) signe un troisième trimestre en perte mais dans la ligne des attentes. UAL a accusé une perte nette de 779 millions de dollars, contre un bénéfice de 334 millions un an auparavant du fait de plusieurs éléments exceptionnels, dont des pertes sur son programme de couverture sur le carburant. UAL a dû provisionner 519 millions de dollars de pertes sur son programme de couverture sur ses achats de carburants: les achats de kérosène effectués il y a plusieurs mois ont été faits à un prix en rapport avec les cours record de l'époque du baril de pétrole, alors que les prix de ce dernier ont commencé une forte décrue mi-juillet. La facture en carburant s'est élevée à 2,5 milliards de dollars sur le trimestre, en hausse de 946 millions sur un an.

Mais la baisse des coûts du carburant pour l'ensemble de l'industrie a été éclipsée par les programmes d'achats anticipés de carburant, qui ont fait in fine débourser aux compagnies aériennes, à l'instar d'UAL, plus que le coût réel du carburant.

Le chiffre d'affaires, lui, s'est inscrit en légère hausse de 0,7%, à 5,56 milliards de dollars, contre 5,54 milliards envisagés par le marché.

Dans ce contexte, UAL a souligné "prendre les mesures qu'il faut pour renouer avec les bénéfices", via des améliorations à l'opérationnel et un renforcement des liquidités. Sur ce dernier point, le groupe a rappelé avoir bouclé plusieurs transactions au cours du trimestre pour pouvoir recevoir 1,4 milliard de dollars de liquidités. A fin septembre, le groupe disposait de 2,9 milliards de dollars en trésorerie.

Au quatrième trimestre, les capacités totales de la compagnie doivent être réduites de 10,5% à 11,5% sur un an. Sur l'ensemble de 2008, ces capacités seront réduites de 3,5% à 4,5%, et UAL prévoit d'accroître encore les réductions en 2009, autour de 8% à 9%.