Explosions d'iPhone: Bruxelles veut en savoir plus

G. G. avec AFP

— 

La Commission européenne hausse le ton face à Apple sur le dossier des iPhones explosifs. "Des incidents ont été signalés cet été dans trois Etats, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Des analyses sont en cours. Si un de ces pays déclare que ces produits sont dangereux, je demanderai leur retrait" de la vente, a déclaré la commissaire en charge des consommateurs Meglena Kuneva. La Commission note toutefois qu'"aucun nouvel incident n'a été signalé".

"A l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve de risque pour la santé", ont souligné ses collaborateurs. Masi "nous devons être certains à 100% que le produit est dangereux", avant de décider le rappeler, a insisté Meglena Kuneva.

"Nous sommes en contact avec les autorités nationales et le fabricant. Nous attendons les réponses pour pouvoir tirer des conclusions", a-t-elle ajouté. "Nous verrons s'il est nécessaire d'intervenir, et s'il le faut, peu importe l'entreprise concernée et sa réputation, nous n'hésiterons pas".

"Le retrait est une décision très sérieuse. J'ai pris cette décision à trois reprises et je n'hésiterai pas à le faire une quatrième fois", a-t-elle ajouté.

En France, la DGCCRF enquête aussi sur le phénomène. Apple rejette la possibilité d'un défaut sur son iPhone et soutient que les téléphones concernés ont subi "une pression externe", à la suite d'un choc.