Volkswagen veut des garanties publiques pour sa banque

E24 avec AFP

— 

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé mardi qu'il avait demandé des garanties à l'Etat pour sa banque, dans le cadre du fonds gouvernemental d'aide au secteur financier.

"Nous avons déposé deux demandes", une pour les services financiers, l'autre pour la banque Volkswagen, a expliqué à l'AFP un porte-parole de la filiale concernée. Il a refusé de préciser la date à laquelle a été faite la demande, ainsi que la somme concernée.

Garanties publiques

"Il s'agit d'obtenir des garanties publiques, il ne s'agit pas d'une demande de recapitalisation", a-t-il ajouté. Volkswagen avait annoncé il y a plusieurs semaines qu'il envisageait de demander cette aide, confronté aux difficultés de refinancement pour ses crédits automobiles. Il s'agit de la première banque détenue par un constructeur automobile à déposer une telle requête en Allemagne.

C'est une première pour un constructeur automobile. Le plan allemand d'aide au secteur bancaire, doté d'un budget global de 480 milliards d'euros, prévoit essentiellement des garanties sur les crédits interbancaires. Confronté aux difficultés de refinancement pour ses crédits automobiles, le groupe Volkswagen avait annoncé il y a plusieurs semaines qu'il envisageait de recourir à cette aide.

Distortions de concurrence

Les trois plus grands groupes allemands du secteur détiennent en propre une banque, qui propose aux clients des possibilités de financement, soit via des crédits, soit via le leasing -une forme de location. Après des années fastes, ces activités sont touchées de plein fouet par la crise financière. Le constructeur BMW avait lui aussi annoncé qu'il envisageait de faire appel au fonds d'Etat. "Nous examinons toujours" cette éventualité, mais "aucune décision n'a été prise", a expliqué mardi un porte-parole du munichois.

Quant à son concurrent dans le haut-de-gamme Daimler, "toutes les options sont ouvertes", a estimé un porte-parole des services financiers de Daimler, qui chapeaute Mercedes-Benz Bank. "Nous ne prévoyons pas actuellement d'en appeler au fonds public" mais Daimler ne veut pas subir de distorsions de concurrence, selon lui. Si Volkswagen obtient des garanties via le plan d'aide gouvernemental, le coût du refinancement sera en effet moins élevé que sur les marchés, a expliqué le porte-parole de Daimler. Mais, pour l'instant, "les liquidités du groupe sont suffisantes" et Daimler n'a pas "besoin de se refinancer à l'extérieur", selon la même source.