Volkswagen pourrait recourir aux garanties de l'état allemand

E24 avec AFP

— 

Après BMW, Volkswagen pourrait demander des garanties de prêts prévues par le plan de Berlin. Le constructeur automobile Volkswagen, via sa banque, pourrait lui aussi demander à bénéficier du plan allemand d'aide au secteur financier, a indiqué, lundi 10 novembre, un porte-parole. "Nous examinons" cette possibilité dans le cadre des garanties de prêts prévues par le plan de Berlin, a-t-il expliqué. La banque VW n'a pas besoin d'une recapitalisation, a-t-il précisé. Son compatriote BMW avait été le premier constructeur la semaine dernière à annoncer qu'il envisageait l'option d'un recours à l'Etat.

Moins cher

Volkswagen veut savoir si cela lui coûtera moins cher via le plan gouvernemental que sur le marché, selon le porte-parole de la filiale de services financiers. La semaine dernière, Volkswagen avait pourtant indiqué qu'il excluait cette option. "D'autres facteurs sont apparus entretemps. Il s'agit d'optimiser nos coûts de refinancement. C'est devenu relativement difficile sur les marchés de capitaux", a justifié le porte-parole. Via sa banque, Volkswagen offre des crédits et du leasing - une forme de location - à ses clients. Ses compatriotes Daimler (Mercedes-Benz) et BMW sont également propriétaires d'une banque en propre. Ils ont longtemps profité de cette activité, qui leur permet aussi de renforcer leurs ventes en proposant les crédits nécessaires aux consommateurs. Mais la crise financière a rendu les activités de leasing périlleuses et le refinancement des prêts des clients beaucoup plus coûteux.

"Nous n'en avons pas besoin: nous sommes solidement financés et disposons de liquidités suffisantes", a de son côté réagi un porte-parole de Daimler. "Mais nous discutons de ce sujet avec les autres constructeurs", a-t-il ajouté.